Maëlle Pedassou – Praticienne Chamanique

portrait maelle

Je suis énergéticienne et avant tout praticienne chamanique . Je propose une approche holistique de l’humain. Je ne dissocie pas le corps de l’esprit. De ce fait je m’intéresse aux maux dans leurs globalités et interactions.

J’ai un parcours à mon image : métissé.

Auprès de Claire Caloustian (énergéticienne psychologue), je me suis formée, pendant 8 ans, à l’énergétique, basé sur l’arbre à chakra et sur les différents corps énergétiques. Au près d’elle, j’ai été initiée à la sagesse du Shivaïsme du Cachemire (Inde), et aux savoirs et techniques ancestraux des peuples primaires des Etats-Unis. A ses côtés, j’apprends à faire des expansions de consciences, à pratiquer les extractions et les recouvrements d’âmes. A travers ces nombreuses expériences, j’ai découvert un lien très fort profond avec toutes choses et en particulier, avec 2 figures de l’Hindouïsme : le dieu Ganesh et la déesse Kali.

En même temps pendant 2 ans, j’ai suivi une initiation au chamanisme celte avec Patrick Dacquay (Chef Coutumier du Cercle de Sagesse de l’Union des Traditions Ancestrales, organisateur du festival du chamanisme, des traditions & spiritualités ancestrales) et Line-France Sturny, au près d’eux, j’ai été initiée à l’esprit du Tabac, pratiqué de nombreuses cérémonies, rituels, soins chamaniques, ma quête de vision, huttes de sudations, marche sur le feu, danse des nukaks et mes premières incorporations.

J’ai également suivi une formation avec l’association « Si ça me chante » d’animatrice en Chant prénatal, pour expérimenter les bienfaits de la vibration, à travers le souffle et le son, pendant la grosses et l’accouchement. Et j’accompagne depuis 5 ans, des femmes et leurs bébés sur le chemin de la naissance. Je prépare les parents à accueillir ce petit être tout en douceur.

En mai 2018, je rencontre le chaman népalais Bhola Banstola, lors d’une initiation à l’énergie de la déesse Kali. Au contact de cet homme au grand cœur, d’une grande sagesse et humanité, avec un humour digne des plus grands, traduisant sa grande humilité, je décide de poursuivre mon chemin, en suivant son enseignement.  Poursuivant ainsi ma quête, mon apprentissage de la « Sagesse Ancestrale », venue des fonds des âges, en m’envolant pour le Népal en septembre 2018. J’y découvre et commence à y apprendre le chamanisme népalais et de ceux qui le pratiquent. Et cette belle aventure n’est pas fini…

Car les ancêtres ont toujours le dernier mot, en mai 2019, je fais la rencontre d’une guérisseuse africaine Martha de l’ethnie des Yacouba (Côte D’Ivoire), qui me propose de faire une cérémonie pour continuer avancer et guérir les blessures de l’âme. Lors de ce voyage, je fais la rencontre de ma moitié : Toundé Eric Ségodo, tradi-praticien Vodoun où devrais-je dire : Awono (homme de secret), de l’ethnie Goun. Sachant, depuis de nombreuses, années, que mon apprentissage se finirait en Afrique, sur la Terre de mes ancêtres, ma patience fut récompensée. Je m’envole alors en septembre 2020, pour débuter un long apprentissage avec la spiritualité Vodoun (prononciation correcte et non vodou), une initiation à FA (divinité de la destinée et de la sagesse), une première étape vers cette Sagesse ancestrale, celle de mes ancêtres, une intronisation à l’OFFA.

Un grand merci à mon cher et tendre qui m’accompagne avec patience et tendresse, vers un Monde plus Grand.

Je suis tellement plein de reconnaissance pour mon enseignante qui est la Vie. Une longue aventure a commencé, une transmission au-delà des mots et de notre réalité. Seuls les esprits savent quand cet apprentissage prendra fin.

Mon fil conducteur est ma dévotion pour la Vie, pour le grand Mystère. Mon cœur et mon âme cherche ce qui rassemble et non ce qui divise, comme un souvenir lointain transmis par mes ancêtres d’un langage commun à l’Humanité.

La Nature fait partie intégrante de mon quotidien et de l’accompagnement que je propose. Ma pratique s’inscrit dans une sagesse et savoir-faire  universel : le Ressenti.

© Pédassou Maëlle

Mes rencontres, les nombreux stages liés au Chamanisme et mes différents voyages ont enrichi mes pratiques. L’apprentissage est pour moi quotidien et je continue d’explorer le Chamanisme à travers de nombreux stages.

A l’image de mon métissage vous y trouverez des techniques et approches différentes, Indienne, Africaine, Amérindienne et Asiatique avec un point commun, elles viennent toutes du cœur.

Aujourd’hui, j’aime dire avec humour que je témoigne d’un seul et même approche humaine, celui de la Lumière lorsqu’il prend les traits d’un bel arc-en-ciel.

Le Chamanisme, en quelques mots, et la manière dont je le pratique.

« La Voie du sentir est entièrement basée sur l’énergie féminine, sur l’énergie Yin. Ce n’est pas une révélation en soi, un chaman ne travaille qu’avec la force féminine. Il n’utilise pas l’énergie masculine, non pas qu’elle soit mauvaise, mais parce qu’il y a trop de violence dans le monde pour continuer à travailler avec cette énergie. On a besoin de douceur, de tendresse, de captation. […] J’ai de l’espoir dans le monde féminin. Il peut jouer un rôle fondamental dans cette planète »

« La partie féminine, quand elle aime, ne possède pas, elle enveloppe, couvre, protège, sert, donne et s’efface. Elle ensemence d’amour le corps de l’autre, que se soit un homme ou une femme. »

« Le féminin est tout accueil, captation, intériorisation, résonance. »

« La femme, elle, contient un infini dans le temporel visible, elle signifie un mystère. »

Extraits de La Voie du Sentir de Luis Ansa

hermine

Pour la petite histoire : Je suis née dans une famille où plusieurs cultures coexistaient (France, Togo, Irlande…). La tête dans les étoiles et
les pieds bien sur Terre, je vivais en même temps, plusieurs manières d’appréhender la Vie, je grignotais tout ce qui est bon pour mon épanouissement sans me soucier d’où cela provenait. Ce qui m’a valu le surnom de « la Belette ». Et oui avec moi, on parle avec profondeur, simplicité et humour. Le Rire et l’Amour Inconditionnel sont les outils de guérison les plus puissants à mes yeux.